Object as a system, playable.

French and English links

Gilbert Simondon, auteur du livre ” Du mode d’existence des objets techniques”, a travaillé sur la nature de l’environnement artificiel que nous faisons venir au monde et sur la manière d’être au monde de ces objets. Il en ressort que nous n’avons pas le même rapport avec des objets dit techniques qu’avec des objets d’une nature davantage esthétique ou symbolique.

Pourtant notre environnement est de plus en plus composé de dispositifs, d’appareils, de systèmes techniques qui regroupent des connaissances et des mises en oeuvre complexes. Derrière cette frontière apparente de l’inconnu et du sac de noeud, il est tout à fait envisageable de promouvoir la vision de l’objet dont l’auteur parle ici :

 

C’est d’ailleurs sous une autre forme que cette idée a été formulée dans mes recherches précédentes. Il s’agit, selon Pierre Damien Huyghe, de rendre l’objet “jouable, d’ouvrir les situations d’usage”.

En côtoyant et en travaillant avec les hackers de l’electrolab, j’ai fini par l’exprimer ainsi : “Le hacker voit l’objet par ce dont il est composé”, c’est à dire un ensemble de composants liés entre eux dans un but déterminé. Mais aussi un récit d’inventions de la machine, des principes scientifiques qui dirigent la création de ces composants, bref, un territoire d’exploration passionnant.

 

Pour moi, cette vision poétique et de récit, c’est Bruno Latour qui la définit le mieux par la notion de Pli technique.

 

 

—————

Gilbert Simondon, Du mode d’existence des objets techniques, Editions Aubier, 1958 , Paris.

Pierre Damien Huyghe, A quoi tient le design ?, De l’incidence Editeur, 2015, Paris.

Bruno Latour, La fin des moyens, Réseaux, 2000, Volume 18 n°100. pp. 39-58.